MES VOYAGES

Le STREET ART à Lagos

Bienvenue sur mon tout nouveau site pour ce premier article consacré au Street Art.

Lors de mon dernier séjour cet été dans la magnifique petite ville de Lagos au Portugal, j’ai été interpellé par le nombre impressionnant d’oeuvre que l’on peut voir embellir les murs de ci de là.

J’ai donc voulu partager avec vous les photos de ces oeuvres qui font partie intégrante du charme de cette ville, impossible de passer à coté.

Je vous invite à me suivre dans cet article à travers les petites rues de la ville à la conquête des merveilles que l’on peut admirer en s’y promenant.

Pour commencer notre petite escapade, rendez vous à l’entrée du centre ville. Une fois passé sous le petit pont, à quelques pas, vous pouvez admirez cette première oeuvre intitulée HUNT des artistes  WES21 et ONUR pour LAC (Laboratório Actividades Criativas in Lagos). À la fin de l’article je vous ai glissé une petite video de sa réalisation.

En avançant de quelques pas, sur le même mur, vous voilà face aux Escargots,l’une des oeuvres de l’artiste belge ROA connu pour ses fresques animalières à grande echelle en noir et blanc.

Autant vous dire que d’entrée de jeu on comprends que ce petit centre ville nous reserve bien des surprises, ouvrez l’oeil si vous y êtes de passage!

En descendant la rue, à quelques mètres levez les yeux et découvrez une oeuvre de l’artiste portugais MOAR. Ne me demandez pas ce qu’il a voulu exprimer, je n’ai retenu que quelques paires d’yeux inquiétants qui observent les passants, dissimulés dans un magma de noeuds. L’oeuvre s’admire encore mieux sur le rooftop du bar d’en face.

Juste en dessous vous avez l’une des collaborations des artistes SAMINA et ADDFUEL, leurs deux styles se marient parfaitement et reflètent bien le style portugais je trouve.

Un petit conseil, si vous ne craignez pas la chaleur, privilégiez cette chasse aux fresques l’après midi juste après le déjeuner. A cause des hautes temperatures les rues se vident et vous serez tranquilles pour mieux les admirez ou les prendre en photos sans le flot incessant de passants.

Maintenant grimpons Rua do Jogo da Bola pour faire la rencontre de ce vieil homme à la cigarette, l’un de mes préférés. Beaucoup d’oeuvres ne sont pas signées.

À sa gauche vous trouverez cette étrange créature mi sanglier mi poisson.

En s’enfoncant du coté de la Rua Infante de Sagres vous tomberez sur une c petite place juste a coté du célèbre on récolte ce que l’on sème de Sepe qui représente un homme tenant un baton et qui, au fil des ans lui servira de canne.

Poursuivez vers la Rua da Atalaia où d’autres pépites vous attendent…

Je vous présente une oeuvre de Sainer qui date de 2012, juste a coté d’une autre du même artiste en collaboration avec Pantonio.

Poursuivez devant cette bonne bouille de renard de l’artiste Mister Woodland.

Tout de suite à l’angle, tournez la tête à droite, sur la Rua Joao Bonança pour ne surtout pas louper cette merveille de l’artiste Bosoletti réalisée en 2015, l’une de mes préférées.

Changeons de secteur près du centre LAC où en grimpant la rue on tombe sur ce portail insolite avec ses pochoirs de Anders Gjennestad datant de 2016.

Remontez la rue, attention ça grimpe, et vous tomberez sur Largo do Convento de Nossa Sra. da Glória où se trouve le Laboratorio de Actividades Criativas (LAC).

À l’entrée repose cette barque décorée par l’artiste Pantonio.

Quittons les hauteurs de la ville pour aller nous balader sur le front de mer où plein d’autres choses à découvrir vous attendent, ouvrez l’oeil et rendez vous Rua Victor Da Costa E Silva. 

Il y en a plein d’autres encore que je vous laisse découvrir au fil de votre balade à travers cette charmante ville bourrée de trésors.

Je vous boucle cet article avec ces deux dernières oeuvres vues sous un immense pont près de l’appartement que j’avais loué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *